Avec Altics, nous réalisons des tests utilisateurs pour optimiser les sites internet de nos clients. Un constat me vient souvent dès lors que nous invitons des «séniors» à naviguer sur un site.

Alors déjà, «séniors» dans le digital, ça commence tôt. J’en ai déduit que cela concerne ceux qui ont plus de 50 ans (en fait il fallait avoir moins de 30 ans en 2000 pour comprendre internet !). Alors oui, ce ne sont pas des digital native, mais ils s’y sont mis.
Près de 65% des + de 55 ans utilisent internet. Une étude indique que les + de 55 ans représentent 25 % des achats en ligne. En fait les + de 65 ans achètent autant que les 18-24 ans.

Pourtant, j’entends (trop) souvent, lorsque nos clients assistent aux tests et que la personne de plus de 50 ans ne fait pas ce que notre client attend : «oui mais eux, ce n’est pas notre cible. Ils ne savent pas se servir d’internet… ».

Je veux faire quelques remarques à cela :

  • Eh oui, vos utilisateurs ne font pas toujours ce que l’on attend d’eux.

En tests, on apprend justement à observer les vrais parcours. Et c’est parfois surprenant ou déconcertant (mais toujours enrichissant). Nous avons, d’ailleurs, une affiche chez Altics qui dit qu’une interface, c’est comme une blague, s’il faut l’expliquer c’est qu’elle est mauvaise. Si vous vous dîtes que vos utilisateurs utilisent mal votre site ou votre application, vous vous trompez de cause.

  • les + de 50 ans ne font peut être pas rêver (c’est une hypothèse), mais ils peuvent faire partie de vos utilisateurs.
Voir aussi :  Interview des fondateurs de Lilistone.com

Bien sûr, lors des tests, il faut observer votre cible. Mais votre vrai cible, pas uniquement celle qui vous fait plaisir. Quand on teste des sites faits pour les artisans, il faut savoir que les + de 50 ans représentent une majorité. Quand on veut toucher les CSP++, il ne faut pas les négliger. Les sites de voyages sont aussi concernés. La liste serait trop longue à faire ici.
N’oubliez pas également les « grands séniors » qui ont besoin d’un site accessible. La taille des caractères, la police, les couleurs, … doivent permettre une bonne visibilité.

Pour conclure, il faut reconnaître que les usages numériques ont évolué.
Et que par plaisir ou par obligation, les «séniors» s’y sont mis. Que ce soit en BtoC ou en BtoB, le potentiel des séniors pour réaliser des achat ou des demandes de service ne peut plus être négligé. Ils veulent aussi une expérience utilisateur simple et fluide.

Chiche on teste votre site avec 6 «séniors » pour voir ce que ça donne ?