95% des Français ont déjà utilisé une place de marché (ou Marketplace). Et souvent sans le savoir ! Alors qu’elles existent depuis le début des années 2000. Près de 10% des produits vendus en ligne le sont par ce bais. De ce fait, les e-marchands doivent aborder le sujet lors de l’élaboration de leur plan webmarketing annuel au même titre que celui des autres canaux de distribution.
Voici quelques avantages et inconvénients de vendre sur les places de marché.

Les avantages des marketplace :

Être plus visible:

Ces sites génèrent énormément de trafic. Cela permet d’être présent online avec un peu moins de Google dépendance et de profiter de la confiance qu’ont su créer ces sites.- S’adresser à sa cible. Il y a les acteurs généralistes et les acteurs présents dans les marchés de niche. Cela représente un choix très important de sites. Il est donc possible de choisir les sites qui correspondent le plus à sa cible, à ses produits, à ses marges, à sa politique SAV…

Maitriser ses coûts :

les coûts dépendent principalement des ventes. Donc (logiquement) si on dépense beaucoup, cela signifie que l’on vend beaucoup.

Aller à l’international facilement

Il est plus facile d’utiliser les plateformes associées dans d’autres pays que de lancer un site à l’étranger.

Être sur mobile

Le m-commerce est indispensable pour les utilisateurs. Si vous n’avez pas encore d’application ou un site responsive, profitez de celui de la Marketplace.

Tester votre offre

Que ce soit un lancement de produit, ou un lancement dans un nouveau pays, il est intéressant de se comparer. Quoi de mieux qu’une Marketplace ? Si votre produit n’est pas au bon prix ou si vous n’êtes pas prêt, vous verrez vite le résultat sur les ventes. Et cela peut éviter d’investir dans un site e-commerce sans avoir la bonne offre. (La marque de prêt-à-porter Morgan s’est lancée en Marketplace avant de lancer son site e-commerce)

Voir aussi :  Le NPS (Net Promoter Score) outil de suivi de la satisfaction client

Les inconvénients des marketplace :

Une marge réduite

Tout cela a un coût. Il faut très souvent compter un abonnement mensuel fixe et un pourcentage sur les ventes (entre 7 et 20%)

Des règles contraignantes

Les imposantes places de marché face aux multiples «petits» vendeurs entrainent parfois certains abus. Le site peut alors « faire sa loi ». Pas assez de stock : viré ! Votre fiche produit fonctionne bien : elle est alors copiée pour aider vos concurrents à mieux vendre !

L’auto-concurrence

Est-ce que le produit aurait été vendu sans la présence sur la place de marché ? On peut se poser la question.

La guerre des prix

On se positionne directement face à sa concurrence (directe ou non) avec un critère de sélection : le prix le plus bas. Sur la fnac.com il y a près de 11 revendeurs par produit !

Une Fidélisation difficile

La Marketplace ne communique pas les coordonnées de ses clients. Alors comment animer ceux qui achètent nos produits ? La relance est quasiment impossible. Certaines astuces permettent toutefois d’essayer de rentrer en relation avec le client tel que les coupons dans les colis… Mais souvent le client est fidèle à la Marketplace plus qu’au vendeur.

La transparence imposée

La Marketplace a forcément accès aux statistiques des produits qu’elle vend. Parfois les annonceurs indiquent clairement des informations sensibles telles que la marge, … Il faut savoir que la Marketplace est parfois aussi votre concurrent (ou peut le devenir), il faut donc se méfier des informations transmises.

Les places de marché peuvent facilement représenter 10 à 20% du CA d’un e-marchand, ce qui loin d’être négligeable ! D’ailleurs, ne pas y être revient à ne pas être sur les plus gros sites e-commerce de France.
En contrepartie, il faut y passer du temps. L’erreur est souvent de s’inscrire, de mettre des produits et d’attendre que le site vende (ou non). Les Marketplace évoluent, vos concurrents bougent également sur ces sites. Il faut donc régulièrement analyser de près les résultats. Souvent utilisées, rarement optimisées : les résultats des Marketplace dépendent de l’utilisation qui en est faite.
Altics constate, dans l’accompagnement de ses clients et dans les différents audits de Marketplace, qu’il est important que chaque client définisse sa propre stratégie en :
– se fixant des objectifs (nouveaux clients, visibilité, taux de marge, …)
– se posant les bonnes questions : Quelle Marketplace choisir ? Quels produits y proposer ? A quel prix ? Quand ?…
En tout cas, les utilisateurs y retrouvent des intérêts : avoir plus de choix, comparer et acheter facilement.
Voici ci-dessous une liste (qui est loin d’être exhaustive) des Marketplace. Il y en a surement pour vous.

Voir aussi :  Animer son site e-commerce : l'exemple du 29 février.

pdm3

pdm4